Carnet d’écriture inactuel sur les circonvolutions — Simon Hantaï

Après celles de Michel Leiris (cf post précédant), retour à Simon Hantaï et ses pliages: Comment de Dominique Fourcade, à l’occasion de la parution de son dernier livre (magadaléniennement, Editions POL), je suis conduit à rouvrir le livre-catalogue de la rétrospective Simon Hantaï en 2013 à Beaubourg, dans lequel il retrace le processus. Comme une phrase, pliée, dépliée, étalée, coupée, allongée, repliée encore:

« Écriture Rose et À Galla Placida l’ont mené au point de rupture, et c’est cet état et lui seul (vulnérabilité extrême, mais aussi de réceptivité intégrale et potentielle de performance à un niveau jamais atteint), c’est cet état, dis-je, qui a rendu possible l’invention des Mariales. Il avait conscience d’être face à une situation limite, il l’a souvent dit, soulignant qu’il ne lui restait plus rien pour repartir. [À partir d’une ancienne petite toile pliée, mais pas seulement], la germination de l’idée de pliage, stockée quelque part, dormant et ne dormant pas dans les aigus de sa mémoire, qui, explosant comme s’ouvre une graine au moment propice de fertilité et de fatigue (qui est en même temps toujours un moment insensé), c’est cette conjoncture qui l’a conduit aux premiers pliages. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s