La voix de Paola

voix de paola

Peintures de Paola Hivelin.

Chirurgien, Patrick Froehlich opère Paola des cordes vocales. En retour, elle lui adresse vingt et une peintures la représentant, à partir desquelles il décide d’écrire. Plus encore que la transcription d’un acte médical dans l’écriture, La voix de Paola est le récit pluriel des corps en pointillés : tels qu’on se les représente en nous-mêmes mais aussi tels qu’autrui les perçoit lorsqu’ils deviennent l’objet de nos attentions. Allongé sur la table du bloc opératoire, le corps, segmenté en parties bien précises par des champs, est réduit à une fonction qu’il convient de réparer. Mais qu’en est-il du corps ressenti, perçu comme sien par le patient, et de ceux que l’on voit dans un tableau, une photographie ou une sculpture ? En confrontant son activité de soignant avec le chant de l’écriture, Patrick Froehlich, dans son dialogue permanent avec les toiles de Paola Hivelin, interroge le regard que porte l’art sur les corps et les liens intimes qui se tissent entre médecine et création contemporaine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s